חיפוש חיפוש תמונות מפות YouTube חדשות Gmail Drive יומן עוד »
כניסה
ספרים ספרים
" Par là je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne, Que c'est au diadème un tribut que l'on rend, Et que le roi qui règne est toujours le plus grand. "
Répertoire du Théâtre François: ou, Recueil des tragédies et comédies ... - עמוד 159
נערך על ידי - 1804
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Lycée, ou Cours de littérature ancienne et moderne, כרך 7

Jean-François de La Harpe - 1827
...le second est fort bon, et dit ce qu'il doit dire , on eu mit deux dont le second est fort mauvais : Qu'on me rend des honneurs qui ne sont pas pour moi, Et oue le trône enfin l'emporte sur le roi. Le trône qui l'emporte sur le roi est un plat galimatias....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Revue des deux mondes

1878
...Boursault et que toutes les éditions suivantes ont conservés : Qu'on me rend dos honneurs qui no sont pas pour moi Et que le trône enfin l'emporte sur le roi. si fier du talent et de l'inspiration morale de son père. Quand l'édition de I69i fut publiée, est-ce...
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Précis de l'histoire de la littérature française: depuis son origine jusqu'à ...

Adolphe Baron Loève-Veimars - 1838 - 400 דפים
...ingénieuses et de tous les temps, telles que celle-ci qu'il met dans la bouche de Crésus : Je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne. Que c'est au diadème un tribut que l'on rend Et que le roi qui règne est toujours le plus grand....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Précis de l'histoire de la littérature française, depuis son origine jusqu'à ...

Loeve Weimar - 1838 - 400 דפים
...ingénieuses et de tous les temps, telles que celle-ci qu'il met dans la bouche de Crésus : Je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne. Que c'est au diadème un tribut que l'on rend Et que le roi qui règne est toujours le plus grand....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Lycée: ou Cours de littérature ancienne et moderne

Jean-François de La Harpe - 1839
...le second est fort bon, et dit ce qu'il doit dire , on en mit deux dont le second est fort mauvais : Qu'on me rend des honneurs qui ne sont pas pour moi, Et ijue le trône enfin l'emporte tur II roi. Le trône qui l'emporte sur le roi est un plat galimatias....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Chroniques pittoresques et critiques de l'Oeil de Boeuf: des petits ..., כרך 2

Georges Touchard-Lafosse - 1843
...pourrait se réduire à ces quatre vers retranchés à la représentation : Par là je lu'uperçois , ou du moins je soupçonne , Qu'on encense la place autant que la personne ; Que c'est au diadème un tribut que l'on rend , Ht que le roi qui règne est toujours le plus grand...
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Histoire de la censure théatrale en France

Victor Hallays-Dabot - 1862 - 340 דפים
...blessaient les susceptibilités des familiers de Versailles, tels que ceux-ci : . . . . Je m'aperçois, ou du moins je soupçonne Qu'on encense la place autant...moi, Et que le trône enfin l'emporte sur le roi. Une suppression curieuse, car elle trahit la marche des idées depuis trente ans, est celle d'une longue...
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Histoire de la censure théâtrale en France

Victor Hallays-Dabot - 1862 - 340 דפים
...blessaient les susceptibilités des familiers de Versailles, tels que ceux-ci : .. .. Je m'aperçois, ou du moins je soupçonne Qu'on encense la place autant...honneurs qui ne sont pas pour moi, Et que le trône enfm l'emporte sur le roi. Une suppression curieuse, car elle trahit la marche des idées depuis trente...
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Chroniques de l'oeil-de-boeuf, כרכים 3-4

Georges Touchard-Lafosse - 1864
...morale pourrait se réduire à ces quatre vers retranchés la représentation : Parla je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne ; Que c'est au diadème un tribut que l'on rend , Et que le roi qui règne est toujours le plus grand....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה

Histoire anecdotique de l'ancien théatre en France : théatre-français, opéra ...

Albert Du Casse - 1864
...retrancha maladroitement, dans la crainte d'application, ces quatre beaux vers : Par là je m'aperçois, ou du moins je soupçonne, Qu'on encense la place autant que la personne; Que c'est au diadème un tribut que l'on rend, Et que le roi qui règne est toujours le plus grand....
תצוגה מלאה - מידע על ספר זה




  1. הספרייה שלי
  2. עזרה
  3. חיפוש מתקדם של ספרים
  4. הורד את ePub
  5. להורדת קובץ PDF