Dictionnaire critique, littéraire et bibliographique des principaux Livres condamnés au feu, supprimés ou censurés: précédé d'un discours sur ces sortes d'ouvrages, כרך 2

כריכה קדמית
Chez A. A. Renouard, Libraire, rue Saint-André-des-Arts, No. 55., 1806 - 343 עמודים
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

עמודים נבחרים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 52 - Lorsqu'on fit cette découverte, mademoiselle de Vandi, une des héritières, fit un cri effroyable, et dit qu'il fallait jeter au feu cette production diabolique. Le commissaire lui représenta qu'elle ne pouvait disposer seule de cet ouvrage, qu'il fallait le concours des autres héritiers; qu'il estimait convenable de le remettre sous les scellés jusqu'à ce qu'on eût pris un parti ; ce qui fût fait.
עמוד 236 - Taxe de la chancellerie romaine, ou la banque du pape , dans laquelle l'absolution des crimes les plus énormes se donne pour de l'argent; ouvrage qui fait voir l'ambition et l'avarice des papes ; traduit de...
עמוד 110 - ... soit, la grâce ou la justice que l'abbé de Saint-Pierre désirait ne lui ayant pas été accordée , on opina par boules sur la punition qu'il avait encourue ; toutes les boules , à l'exception d'une seule , furent pour l'exclure de nos séances. Cette boule courageuse fut donnée par Fontenelle, qui toujours sage et réservé dans ses écrits et dans ses discours, mais toujours ferme et décidé dans ses procédés et dans sa conduite , crut devoir réclamer, au moins tacitement, contre une...
עמוד 95 - Frontispice du livre, sera pris et appréhendé au corps, et amené es Prisons de la Conciergerie du Palais, pour être ouï et interrogé...
עמוד 193 - ... reconnaissance que je dois à ses écrits. Je suis sans doute très-sensible à l'estime et à la confiance que vous me marquez ; il m'est bien flatteur de voir qu'elles sont héréditaires dans votre famille. La noblesse de vos procédés vous est caution de mes sentiments à votre égard. J'ai chargé M. Grimm de vous en remettre quelques faibles témoignages, dont je vous prie de faire usage. Signé: CATHERINE.
עמוד 157 - Théophile, — de sorte que je ne fais pas difficulté de publier hautement que tous les morts, ni tous les vivans, n'ont rien qui puisse approcher des forces de ce vigoureux génie. Et si parmy les derniers il se rencontre quelque extravagant qui juge que j'offense sa gloirr imaginaire, pour luy montrer que je le crains autant comme je l'estime, je veux qu'il scache que je m'appelle. DESCUDERY.
עמוד 109 - Un académicien (le cardinal de Polignac) qui, exilé et disgracié par Louis XIV , n'avait pas à craindre qu'on lui reprochât trop de reconnaissance pour le monarque , crut faire un acte de générosité , ou de bienséance , ou de justice , en vengeant la mémoire d'un roi dont il paraissait oublier la rigueur à son égard. Il apporta le livre à l'Académie, y lut en frémissant l'endroit...
עמוד 34 - Un jour qu'il élait hors de chez lui, le vent enleva de dessus une table placée sous la fenêtre de sa chambre quelques carrés de papier, qui tombèrent dans la rue. Un prêtre, qui...
עמוד 44 - Temps-Prétérit qui ne fut qu'Imparfait; Temps de qui le Futur réparera les pertes Par tant d'afflictions et de peines souffertes; Et lo Présent est tel, que c'est l'Indicatif D'un amour qui s'en va jusqu'à l'Infinitif.
עמוד 32 - Jean-sans-peur, duc de Bourgogne , ayant fait assassiner Louis de France, duc d'Orléans, frère unique du roi Charles VI, Jean Petit soutint, dans la grande salle de l'hôtel royal de Saint-Paul, le 8 mars 1408, que le meurtre de ce duc était légitime.

מידע ביבליוגרפי