Le dossier Jézabel: l'imaginaire de la "femme royale" entre Bible hébraïque, cultures hellénisées et monde romain

Couverture
Peeters, 2017 - 180 pages
0 Avis
Jezabel est comme une silhouette vide sur laquelle s'incrustent presque toutes les images du feminin negatif : seductrice, prostituee, avide du sang des prophetes, faussaire, sorciere empoisonneuse, maitresse des festins idolytres. Elle est maudite, cause de la ruine de ses fils, ecrasee par les chevaux du vainqueur, devoree par les chiens, repandue comme du fumier, privee d'une sepulture qui porte son nom. Mais son histoire n'est pas tres differente de celles d'autres femmes de l'antiquite mediterraneenne. Hypostases de la Fortune qui fait et defait les rois, ces femmes appartiennent a des dynasties qui ont perdu leur pouvoir. Elles ont vu assassiner leurs enfants, ou les ont tues elles-memes. Leur sang a, pour ainsi dire, accelere la maladie mortelle de la race qui les avait accueillies. Elles ont souvent eu affaire a la vignea.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques