Répertoire général du Théâtre français: composé des tragédies, comédies, et drames, des auteurs du premier et du second ordre, restés au Théâtre Français; avec une table génerale, כרך 29

כריכה קדמית
T. Dabo, 1821
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 11 - C'est moi qui, prévenant votre attente frivole, Renversai les Gaulois du haut du Capitole. Ce Camille si fier ne vainquit qu'après moi Des ennemis déjà battus, saisis d'effroi. C'est moi qui , par ce coup , préparai sa victoire ; Et de nombreux secours eurent part à sa gloire ; La mienne est à moi seul, qui seul ai combattu. Et, quand Rome...
עמוד 11 - D'où vient tant de respect, d'amour pour sa conduite? Des Gaulois à son bras vous imputez la fuite ; Vos éloges flatteurs ne parlent que de lui. Mais que deveniez-vous, avec ce grand appui, Si, dans le temps que Rome aux barbares livrée, Ruisselante de sang, par le feu dévorée, Attendait ses secours loin d'elle préparés, Du Capitole encore ils s'étaient emparés?
עמוד 37 - J'ajoute : Ils n'ont de nos desseins ni lumière ni doute; 11 faut qu'en ce repos où s'endort leur orgueil, La foudre les réveille au bord de leur cercueil. Et lorsqu'à nos regards les feux et le carnage De nos fureurs par-tout étaleront l'ouvrage ; Du fruit de nos travaux tous ces palais formés...
עמוד 90 - Pour apprendre des dieux les volontés suprêmes, Vous n'avez pas besoin qu'ils s'expliquent eux-mêmes. Voyez par quels forfaits vous êtes couronné , Et vous saurez le sort qui vous est destiné. AMASIS. Je sais bien plus , je sais que dans un sacrifice Quelque signe trompeur vous a paru propice; Que le prêtre à vos vœux a promis mon trépas. Madame, sur ce point je ne vous presse pas: Votre joie en sortant, de chacun remarquée, Pour m'informer de tout s'est assez expliquée; Mais je voudrais...
עמוד 80 - Gère ennemie. Les dieux m'ont mis au trône, il faut m'y maintenir; Puisque c'est leur ouvrage, il faut le soutenir: Par les soins que je prends à défendre ma vie, Leur gloire attend de moi que je les justifie. Cependant t'avouerai-je une foule d'ennuis Qui ne sortent jamais de la place où je suis ? J'ai monté par le meurtre à ce degré suprême : Un autre, à mon exemple, en peut faire de même.
עמוד 132 - D'affranchir de tes fers ma mère et ma patrie , Mais d'avoir pris un nom dont ma gloire est flétrie , Et d'avoir abaissé l'héritier d'un grand roi A passer pour le fils d'un monstre tel que toi. Ton sang devoit laver une tache si noire: Mais si de le verser je n'ai pas eu la gloire, Je t'ai ravi ton fils; et , grâces à mes soins, C'est toujours un tyran que l'Egypte a de moins.
עמוד 52 - Manlius est-il? qu'en as tu fait, perfide? Tu trembles vainement du courroux qui me guide; Avant ta trahison il y falloit songer. Dans les derniers malheurs tu viens de le plonger : Arrêté, menacé, comblé d'ignominie, Son espoir le plus doux est de perdre la vie; De sa haine à jamais tu m'as rendu l'objet. Mais enfin quand je suis entré dans son projet De la foi de tous deux je t'ai faite l'otage , Et de sa sûreté...
עמוד 53 - Fidèle à ses serments, généreux , intrépide. Tu n'en as fait , hélas ! qu'un lâche, qu'un perfide; Et, quoi que lui conseille un si juste courroux Lui-même il est l'asile où tu braves mes coups. Que dis-je? en ce moment les dieux sur ton visage, Ont imprimé leurs traits , que respecte ma rage ; Ou des Romains , par toi conservés en ce jour, Le démon tutélaire est le tien à .son tour.
עמוד 246 - Il faut que cette nuit une fuite secrète Assure loin d'ici ma vengeance et vos jours. Arisbe vous peut seule accorder du secours, Et, contre votre garde employant l'artifice, En tromper la prudence ou tenter l'avarice. Voyez-la : mais sur-tout ne lui découvrez pas Que c'est moi qui répands le bruit de mon trépas Pour presser le moment que j'attends avec joie, Dans le péril toujours il faut qu'elle vous voie.
עמוד 47 - Que sans moi tes desseins auraient flétri ta gloire; Mais enfin les raisons qui frappent mon esprit Ne sont pas des raisons à calmer ton dépit , Et je compte pour rien que Rome favorable Me déclare innocent quand tu me crois coupable. Je viens donc par ta main expier mon forfait : Frappe , de mon...

מידע ביבליוגרפי