Correspondance littéraire, philosophique et critique: adressée a un souverain d'Allemagne, depuis 1770 jusqu'en 1782, חלק 2,כרך 5

כריכה קדמית
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 81 - Alme Sol, curru nitido diem qui promis et celas aliusque et idem nasceris, possis nihil urbe Roma visere maius.
עמוד 261 - L'empire en est pour vous l'inépuisable source; Ou, si quelque chagrin en interrompt la course, Tout l'univers, soigneux de les entretenir, S'empresse à l'effacer de votre souvenir. Britannicus est seul. Quelque ennui qui le presse, II ne voit, dans son sort, que moi qui s'intéresse, Et n'a pour tout plaisir, seigneur, que quelques pleurs Qui lui font quelquefois oublier ses malheurs.
עמוד 218 - Au banquet de la vie, infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs; Je meurs, et sur ma tombe, où lentement j'arrive Nul ne viendra verser des pleurs.
עמוד 251 - Les seuls changemens essentiels que le traducteur se soit permis de faire à l'original sont : le premier, d'avoir retranché la scène du second acte où un soldat d'Ulysse déguisé vient, par de fausses alarmes, presser le départ de Pyrrhus et de Philoctète, ressort superflu, puisque celui-ci n'a pas de désir plus ardent que de partir au plutôt...
עמוד 45 - ... minus praemia delatorum invisa quam scelera, cum alii sacerdotia et consulatus ut spolia adepti, procurationes alii et interiorem potentiam, agerent verterent cuncta odio et terrore: corrupti in dominos servi, in patronos liberti, et quibus deerat inimicus, per amicos oppressi.
עמוד 108 - Ce Marmontel si long, si lent, si lourd, Qui ne parle pas, mais qui beugle, Juge la peinture en aveugle , Et la musique comme un sourd. Ce pédant à si sotte mine Et de ridicules bardé, Dit qu'il a le secret des beaux vers de Racine. Jamais secret ne fut si bien gardé.
עמוד 235 - Tressan fit languir un peu l'intérêt de sa séance, on en fut bien dédommagé par la réponse du directeur; celle-ci parut encore plus brillante que la première. En voici un trait qu'on s'est plu à retenir. « Placée entre les mystères augustes de la religion et les mystères impénétrables de la nature, entre ce qu'il est ordonné de croire et ce qu'il est impossible de connaître, la métaphysique peut creuser dans ce champ si étroit; mais elle ne peut l'élargir...
עמוד 52 - Sentiment du public sur mon compte , dans les divers états qui le composent. Les rois et les grands ne disent pas ce qu'ils pensent; mais ils me traiteront toujours honorablement.
עמוד 52 - Noblesse, qui aime la gloire et qui sait que je m'y connais, m'honore et se tait. Les Magistrats me haïssent à cause du tort qu'ils m'ont fait. Les Philosophes, que j'ai démasqués, veulent à tout prix me perdre, et réussiront. Les Evoques, fiers de leur naissance et de leur état, m'estiment sans me craindre, et s'honorent en me marquant des égards. Les Prêtres vendus aux philosophes aboient après moi pour faire leur cour. Les Beaux Esprits se vengent, en m'insultant, de ma supériorité,...
עמוד 52 - Les Prêtres, vendus aux philosophes aboient, après moi pour me faire leur cour. Les Beaux Esprits se vengent, en m'insultant, de ma supériorité qu'ils sentent. Le Peuple, qui fut mon idole, ne voit en moi qu'une perruque mal peignée et un homme crotté.

מידע ביבליוגרפי