Morceaux choisis des grands ʹecrivains franc̜ais du XVIe siècle: accompagnʹes d'une grammaire et d'un dictionnaire de la langue du XVIe siècle

כריכה קדמית
Hachette et Cie., 1881 - 315 עמודים
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 59 - Des doux rets, Pour ravir Flore la belle. Avril, c'est ta douce main Qui du sein De la nature desserre Une moisson de senteurs, Et de fleurs, Embasmant l'Air et la Terre.
עמוד 22 - QUAND vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle, Assise auprès du feu, dévidant et filant, Direz chantant mes vers, en vous esmerveillant: Ronsard me celebroit du temps que j'estois belle.
עמוד 23 - Le temps s'en va, le temps s'en va, ma dame, Las ! le temps non, mais nous, nous en allons...
עמוד 24 - Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avoit desclose Sa robe de pourpre au soleil A point perdu ceste vesprée Les plis de sa robe pourprée, Et son teint au vostre pareil.
עמוד 39 - Tout deviendra muet, Echo sera sans voix: Tu deviendras campagne, et en lieu de tes bois, Dont l'ombrage incertain lentement se remue, Tu sentiras le soc, le coutre et la charrue: Tu perdras ton silence, et haletans d'effroy Ny Satyres ny Pans ne viendront plus chez toy.
עמוד 245 - Par c la grâce divine, par les prières et par les bons conseils de mes « 'serviteurs qui ne font profession des armes ; par l'épée de ma * brave et généreuse noblesse , de laquelle je ne distingue...
עמוד 15 - ... (S'il veult prester) qui ne face un debteur. Et sçavez vous (Syre) comment je paye? Nul ne le sçait, si premier ne l'essaye; Vous me devrez (si je puis) de retour, Et vous feray encores un bon tour. A celle fin qu'il n'y ait faulte nulle, Je vous feray une belle cedulle, A vous payer (sans usure, il s'entend) Quand on verra tout le monde content; Ou si voulez, à payer ce sera Quand vostre los et renom cessera.
עמוד 60 - Au doux chant de son ramage. C'est à ton heureux retour Que l'amour Souffle à doucettes haleines Un feu croupi et couvert Que l'hyver Receloit dedans nos veines. Tu vois en ce temps nouveau L'essaim beau De ces pillardes avettes ====== 140 ===== Volleter de fleur en fleur Pour l'odeur Qu'ils mussent en leurs cuissettes.
עמוד 49 - HEUREUX qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme cestuy là qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage...
עמוד 46 - Grégeois à sa romaine lyre. Tels ne furent jamais les versificateurs, Des Muses avortons, ny tous ces imposteurs, Dont l'ardente fureur d'Apollon n'a saisie L'âme d'une gentille et docte frenaisie.

מידע ביבליוגרפי