Correspondance de Lamartine, כרך 2

כריכה קדמית
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

תוכן


מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 230 - Mais peut-être au delà des bornes de sa sphère, Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux, Si je pouvais laisser ma dépouille à la terre, Ce que j'ai tant rêvé paraîtrait à mes yeux ! Là, je m'enivrerais à la source où j'aspire ; Là, je retrouverais et l'espoir et l'amour, Et ce bien idéal que toute âme désire, Et qui n'a pas de nom au terrestre séjour...
עמוד 229 - Vains objets dont pour moi le charme est envolé? Fleuves, rochers, forêts, solitudes si chères, Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé ! Que le tour du soleil ou commence ou s'achève, D'un œil indifférent je le suis dans son cours; En un ciel sombre ou pur qu'il se couche ou se lève, Qu'importe le soleil?
עמוד 431 - Courage, enfant déchu d'une race divine ! Tu portes sur ton front ta superbe origine ; Tout homme en te voyant , reconnaît dans tes yeux Un rayon éclipsé de la splendeur des cieux...
עמוד 230 - Sur la terre d'exil pourquoi resté-je encore ? Il n'est rien de commun entre la terre et moi. Quand la feuille des bois tombe dans la prairie, Le vent du soir s'élève et l'arrache aux vallons ; Et moi, je suis semblable à la feuille flétrie : Emportez-moi comme elle; orageux aquilons...
עמוד 358 - Tout l'univers subsiste à l'ombre de sa main ; L'être à flots éternels découlant de son sein, Comme un fleuve nourri par cette source immense, S'en échappe, et revient finir où tout commence. Sans bornes comme lui, ses ouvrages parfaits Bénissent en naissant la main qui les a faits...
עמוד 282 - La vertu succombant sous l'audace impunie, L'imposture en honneur, la vérité bannie; L'errante liberté Aux dieux vivants du monde offerte en sacrifice; Et la force, partout, fondant de l'injustice Le règne illimité. La valeur sans les dieux décidant des batailles!
עמוד 431 - ... dans tes yeux Un rayon éclipsé de la splendeur des cieux-"! Roi des chants immortels, reconnais-toi toi-même ! Laisse aux fils de la nuit le doute et le blasphème; Dédaigne un faux encens qu'on t'offre de si bas : La gloire ne peut être où la vertu n'est pas. Viens reprendre ton rang dans ta splendeur première, Parmi ces purs enfants de gloire et de lumière Que d'un souffle choisi Dieu voulut animer, Et qu'il fit pour chanter, pour croire et pour aimer ! COMMENTAIRE.
עמוד 220 - Soleil mystérieux! flambeau d'une autre sphère, Prête à mes yeux mourants ta mystique lumière, Pars du sein du Très-Haut, rayon consolateur. Astre vivifiant, lève-toi dans mon cœur! Hélas! je n'ai que toi; dans mes heures funèbres, Ma raison qui pâlit m'abandonne aux ténèbres; Cette raison superbe, insuffisant flambeau, S'éteint comme la vie aux portes du tombeau; Viens donc la remplacer, ô céleste lumière! Viens d'un jour sans nuage inonder ma paupière...
עמוד 259 - Créer est beau, mais corriger, changer, gâter, est pauvre et plat, c'est ennuyeux, c'est l'œuvre des maçons, et non pas des artistes. Au reste je me moque de l'art et des arts. Je pense que les beaux ouvrages sont en puissance dans l'âme, et que peu importe qu'ils en sortent ou n'en sortent pas. C'est comme la vertu qui a son prix en soi et qui, obscure, n'en vaut que mieux.
עמוד 279 - Lorsque du Créateur la parole féconde Dans une heure fatale eut enfanté le monde Des germes du chaos, De son œuvre imparfaite il détourna sa face, Et, d'un pied dédaigneux le lançant dans l'espace, Rentra dans son repos. Va, dit-il, je te livre à ta propre misère; Trop indigne à mes yeux d'amour ou de colère, Tu n'es rien devant moi : Roule au gré du hasard dans les déserts du vide, Qu'à jamais loin de moi le destin soit ton guide, Et le malheur ton roi.

מידע ביבליוגרפי