Mémoires pour servir à l'histoire de notre littérature, depuis François 1er jusquà nos jours, כרך 1

כריכה קדמית
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 367 - Au banquet de la vie, infortuné convive, J'apparus un jour, et je meurs ; Je meurs, et sur ma tombe, où lentement j'arrive, Nul ne viendra verser des pleurs.
עמוד 418 - Ministre avare et lâche, esclave malheureux, Qui gémis sous le poids des affaires publiques ; Victime dévouée aux chagrins politiques, Fantôme révéré sous un titre onéreux ; Vois combien des grandeurs le comble est dangereux ; Contemple...
עמוד 260 - Richardson, Richardson, homme unique à mes yeux, tu seras ma lecture dans tous les temps ! Forcé par des besoins pressants, si mon ami tombe dans l'indigence, si la médiocrité de ma fortune ne suffit pas pour donner à mes enfants les soins nécessaires à leur éducation, je vendrai mes livres ; mais tu me resteras, tu me resteras sur le même rayon avec Moïse, Homère, Euripide et Sophocle; et je vous lirai tour à tour.
עמוד 366 - C'est ce petit rimeur, de tant de prix enflé, Qui, sifflé pour ses vers, pour sa prose sifflé, Tout meurtri des faux pas de sa muse tragique, Tomba de chute en chute au trône académique ? Ces détours sont d'un lâche et malin détracteur ; Je ne veux point offrir d'énigmes au lecteur.
עמוד 178 - Lion ramènera l'année, 0 mon frère , je veux , relisant tes écrits , Chanter l'hymne funèbre à tes mânes proscrits. Là , souvent tu verras , près de ton mausolée , Tes frères gémissants , ta mère désolée , Quelques amis des arts , un peu d'ombre et des fleurs ; Et ton jeune laurier grandira sous mes pleurs.
עמוד 162 - Connaissez-vous sur l'Hélicon L'une et l'autre Thalie? L'une est chaussée et l'autre non, Mais c'est la plus jolie. L'une a le rire de Vénus, L'autre est froide et pincée : Honneur à la belle aux pieds nus, Nargue de la chaussée.
עמוד 332 - Depuis trente ans, un vieux berger normand Aux beaux esprits s'est donné pour modèle ; II leur enseigne à traiter galamment Les grands sujets en style de ruelle. Ce n'est le tout : chez l'espèce femelle, II brille encor malgré son poil grison ; Et n'est caillette, en honnête maison, Qui ne se pâme à sa douce faconde. En vérité, caillettes ont raison : C'est le pédant le plus joli du monde.
עמוד 177 - J'entends crier encor le sang de leurs victimes; Je lis en traits d'airain la liste de leurs crimes ; Et c'est eux qu'aujourd'hui l'on voudrait excuser ! Qu'ai-je dit? On les vante ! et l'on m'ose accuser ! Moi, jouet si longtemps de leur lâche insolence, Proscrit pour mes discours, proscrit pour mon silence, Seul, attendant la mort quand leur coupable voix, Demandait à grands cris du sang et non des...
עמוד 261 - La véritable manière de philosopher, c'eût été et ce serait d'appliquer l'entendement à l'entendement; l'entendement et l'expérience aux sens; les sens à la nature; la nature à l'investigation des instruments; les instruments à la recherche et à la perfection des arts, qu'on jetterait au peuple pour lui apprendre à respecter la philosophie.
עמוד 382 - D'être au collège un bel esprit mondain, Et dans le monde un homme de collège ; Gresset dévot ; longtemps petit badin, Sanctifié par ses palinodies, II prétendait avec componction Qu'il avait fait jadis des comédies, Dont à la Vierge il demandait pardon. — Gresset se trompe, il n'est pas si coupable : Un vers heureux et d'un tour agréable Ne suffit...

מידע ביבליוגרפי