Œuvres de Lord Byron, כרך 6

כריכה קדמית
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 336 - Be banish'd afar both discretion and fear! Forgetting or scorning the airs of the crowd, He may cease to be formal, and I to be proud; Till lost in the joy, we confess that we live, And he may be rude, and yet I may forgive.
עמוד 234 - Aussi différens de leurs pères que l'écume verdâtre rejetée sur le sable diffère du flot audacieux qui se révolte contre un navire et va le briser sur les écueils, ils rampent et se traînent lâchement dans leur antique cité ! O douleur! que les siècles ne produisent pas de plus heureux fruits ! De treize cents ans de richesse et de gloire, il ne reste que de la poussière et des larmes. Tous les...
עמוד 316 - J'ai compté parmi ceux qui ont bâti cette tour de Babel suivie d'une confusion de langues; mais je n'ai jamais été de ces démolisseurs jaloux du temple classique de notre prédécesseur. J'ai aimé et honoré la gloire et le nom de cet homme illustre et sans rivaux, bien plus que ma chétive renommée et le fatras monotone de ces écoliers et de ces parvenus qui prétendent l'égaler et même le surpasser.
עמוד 89 - L'apologue, la fable, la poésie et la parabole sont « mensongères, mais peuvent être rendues vraies pour « ceux qui savent s'en servir. Que de choses la...
עמוד 311 - Selon moi, la plus noble de toutes les poésies , c'est la poésie morale , comme le plus noble de tous les sujets terrestres doit être la vérité morale.
עמוד 239 - Byron, ait fini par écrire sur sa Bible ces lignes qui y ont été trouvées après sa mort : — « Dans « ce livre auguste est le mystère des mystères. Ah! heureux « entre tous les mortels ceux à qui Dieu a fait la grâce « d'entendre, de lire, de prononcer en prières, et de...
עמוד 165 - ... étrangeté, mais non une nouveauté. Cette manière de narguer la mort était un des sauvages plaisirs du moyen âge. Le pied de la coupe est en argent, comme les rebords. Byron n'avait que vingt ans quand il y écrivait ces vers, dont la tristesse ironique est d'un homme qui a déjà trop vécu : « Ne frémis pas, ne crois pas que mon âme se soit enfuie. Contemple en moi le seul crâne dont, à la différence des tètes vivantes, il ne sort jamais rien de triste.
עמוד 346 - Whose pye-bald character so aptly suit The two extremes of Bantam and of Brute, Compound grotesque of sullenness and show, The chattering magpie, and the croaking crow.
עמוד 3 - De tous les romans c'est le plus triste, et d'autant plus triste qu'il nous fait sourire. Son héros est homme de bien et ne cesse de chercher le bien; humilier les méchants est son seul objet; combattre les plus forts, sa récompense; c'est sa vertu seule qui le rend fou. Mais ses aventures sont pénibles à lire; plus pénible encore est la grande morale qui résulte de cette véritable épopée, pour tous ceux qui ont réfléchi.
עמוד 4 - Redresser les torts , punir l'injustice, aider la femme timide, détruire le méchant, attaquer seul les forts réunis , délivrer du joug étranger les peuples qu'on opprime; hélas ! faut-il que les plus nobles desseins, comme une vieille légende, ne soient plus qu'un sujet poétique pour les jeux de l'imagination? une plaisanterie , une énigme , un rêve de gloire ? Et Socrate ne. fut-il que le don Quichotte de la sagesse ? XI. Cervantes anéantit en riant la chevalerie espagnole; par une simple...

מידע ביבליוגרפי