Petite histoire de la masturbation

Couverture
Odile Jacob, 17 avr. 2009 - 256 pages
1 Commentaire

Woody Allen en disait : « Après tout, c’est une façon de faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime bien. » Sur cette question si personnelle et intime, voici une perspective historique apportée par un médecin et un psychiatre.
Pourquoi la masturbation, autrefois acceptée avec bienveillance ou dérision, devint-elle aux XVIIIe et XIXe siècles un acte dangereux pour la santé morale et physique ? Quelles ont été les répercussions sociales de ce discours alarmiste ? Quelle est aujourd’hui sa place dans la sexualité ? Chez l’enfant, l’adolescent, l’adulte ?
Pour comprendre sans juger.

Pierre Humbert est médecin.

Jérôme Palazzolo est psychiatre, professeur au département santé de l’Université internationale Senghor (Alexandrie, Égypte) et chercheur associé au Laboratoire d’anthropologie et de sociologie de l’université de Nice.

Préface de Brigitte Lahaie

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Avis d'utilisateur - Signaler comme contenu inapproprié

L’ouvreuse vient de me placer, premier fauteuil de la rangée de gauche. A ma gauche un homme , la quarantaine, je devine sa silhouette dans l’obscurité de la salle de cinéma.
Le film vient de
commencer…..Et comme souvent à cette époque, la mains de mon voisin se glisse vers ma cuisse et effleure mon pantalon. Un jeans fin et clair, assez moulant. J’ai 13 ans….
D’habitude, je repousse énergiquement toute tentative d’attouchement ; mais là je suis curieux de voir ce qu’il veut me faire, je rapproche mon bassin, vers lui et je m’étale dans mon siège pour lui laisser le maximum d’accès à ce qu’il convoite….
Sa main est chaude, mon sexe contraint par mon slip palpite, je commence à avoir une érection presque douloureuse….Je retiens ma respiration….Je ne le regarde pas, mais j’écarte légèrement la jambe gauche en signe d’acceptation.
Sa main m’effleure avec douceur, frotte légèrement puis accentue le mouvement. Ses doigts se referment sur mon sexe et commencent un massage doux et profond avec un rythme qui s’accélère
doucement ….La sensation est extraordinaire….Mon slip est tendu contre mon pantalon
Je suis tétanisé, j’ai un peu honte, je ne connaissais pas ce plaisir, et je profite du moment, la respiration courte, sans y voir de conséquence….Il y a maintenant plus d’ une demi-heure que je suis « en main » et le mouvement commence atteindre un rythme assez rapide, je sens monter une vague irrépressible, un trait de plaisir me prends les reins, un liquide chaud et doux inonde mon slip, le traverse ….
La main qui me masturbe, fait apparaitre un mouchoir de tissus sombre, mon voisin de fauteuil, continue la besogne, à travers ….. je sens couler le liquide collant, les spasmes de plaisir continuent……Il me travaille fort, mon slip détrempé subit un deuxième jet….Je pose ma main gauche sur sa main…Il arrête et, avec son mouchoir essuie la bosse inondée, près de ma braguette.
Je souffle, le film se termine, je suis bien….Il se lève, et en passant, il dit….. demain…. ?
Oui….dans un souffle
Direction les toilettes, pour réparer ce qui peut l’être ….
_______________________________________________________________________________
Jeudi Séance de 14h30……..
Je suis arrivé avant le commencement du film, je suis à la même place, mais seul…..L’obscurité se fait, le projecteur s’allume….
Une silhouette qui passe devant moi, je me lève et il s’assied à ma gauche comme hier….
Sa main se pose rapidement sur ma cuisse, remonte et effleure mon sexe tendu sous la toile du jeans.
Maintenant, je sais ce qui va se passer……
__________________________________________________________________________________
Il vient de me finir, et je récupère….Cette fois j’ai amené moi aussi un mouchoir… !
Je glisse ma main gauche sur sa cuisse, avec naturel, je touche son sexe a travers son pantalon….
… Je commence maladroitement à le masturber…..Il ne dit rien mais me facilite l’accès……
Je m’applique à retrouver son geste……Sa respiration s’est faite plus courte….Je le masturbe fort et plus rapidement…….Je sens ses spasmes, voilà ça coule, c’est chaud et collant, il ne bouge pas, puis soupire……Je garde le rythme et il se cambre en lâchant un deuxième jet…..Je ralentis, j’étale le liquide collant sur sa braguette tendue.
Je recommence de plus belle, ça coule encore……Je le finis avec une sorte de rage. Il coule encore….
Il ne part pas, nous restons à nos place jusqu’à la fin de la séance, qui arrive rapidement.
La bosse sur mon jeans est humide et collante, il y pose sa main……
 

Table des matières

Préface par Brigitte Lahaie
9
La masturbation dans lAntiquité
19
Onania premier bestseller sur la masturbation
34
un siècle de lutte frénétique
41
Répression de la masturbation
48
celui de la psychanalyse
59
Les apports de la pédiatrie
68
La libération sexuelle autour de Mai 1968
76
Théorie psychanalytique et stades oral anal et génital
118
Le développement pubertaire chez le garçon
130
Évacuation du stress représentations obsessionnelles
141
La masturbation une forme de sexualité à part entière
150
Prévention et sajer sex
161
Consommation pornographique et cybersex
167
La masturbation pour guérir des troubles sexuels
176
La masturbation pour avoir des enfants
184

Lhéritage religieux
82
Lévolution économique
89
lexercice du pouvoir
96
ce que nous dévoile
110
signe extérieur de
201
Conclusion
215
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques