תמונות בעמוד
PDF
ePub
[graphic]

Lc brion pint

PASSAGE DU GRANIQUE

ÉCOLE ANGLAISE. co0000 000 RICHTER. -c000. CABINET PARTICULIER.

L'ÉCOLE EN DÉSORDRE.

Le maitre d'une école de jeunes garçons a cru pouvoir s'absenter un moment pendant l'heure de la récréation. Profitant de cet instant de liberté, chacun a voulu l’employer à sa manière; d'un côté on voit un enfant d'un caractère tranquille et jouant seul; il tient une courroie d'une main, et de l'autre des verges pour frapper le banc sur lequel il est à califourchon. D'un autre côté un enfant turbulent saisit les pieds d'un banc; il vient de renverser un de ses camarades qui y était assis, et du même coup en a fait tomber un autre qui jouait avec une pomme. Le plus espiègle de la bande a osé se placer sur le fauteuil du maître : il a pris sa robe , son bonnet, et jusqu'à ses lunettes ; il veut faire la leçon à deux écoliers, tandis qu'un troisième, grimpé sur le dos du fauteuil magistral, s'apprête à faire deux malices à la fois; il tient à la main son encrier et le renverse : une partie pourra bien salir le bonnet du maître et l'autre le visage de l'écolier.

A ce moment le maître paraît à la porte; il ne voit pas toute la scène, mais il en connaîtra tous les détails, car il est précédé d'un de ces écoliers doucereux qui savent se faire bienvenir des maîtres , et ne se mêlent aux jeux de leurs camarades que pour en rendre compte. Déjà le maître est armé de l'instrument du supplice, qui dans un instant va rétablir l'ordre; et la justice distributive n'oubliera pas ceux qui se permettent de Tracer sur la porte une figure hétéroclite, à laquelle leur malice a donné de la ressemblance avec celle de leur maître.

Ce tableau, peint par Henri Richter, fait partie du cabinet de Gu. Chamberlayne; il a été gravé en mezzotinte par

Turner. Larg., 3 pieds ? haut., 2 pieds?

ENGLISH SCHOOL. 0000000000 RICHTER. 00000000 PRIVATE COLLECTION

Soé

THE SCHOOL IN AN UPROAR.

The master of a Boys School has absented himself for a few moments, during play time. Taking advantage of this opportunity, the youngsters wish to employ it, each according to his own whim : on one side, a boy of a quiet disposition is seen playing alone; he holds a strap in one hand, and in the other a birch to whip the form on which he is astride. On another side, a turbulent boy, catching up one the legs of a form has upset a school-fellow, who was sitting on it, and, he has, at the same time, thrown down another who was playing with an apple. The most mischievous of the lot has daringly placed himself in the master's arm-chair : he has even put on his gown,

his

cap, and his spectacles : he is lecturing two of the scholars , whilst a third, climbing up the back of the awful chair, is preparing to play two tricks at once; he has an ink. stand in his hand and upsets it : part of the contents will smut his comrade's face, and part will dirty the master's cap.

The Pedagogue appears at this identical moment: he does not see all the scene, but he will soon know the particulars, for he is preceded by one of those sneaking youths, who find the means of being favourites with their masters, mix in the sports of their schoolfellows, but to carry tales. The master is already armed with the punishing instrument, wbich will instantaneously restore order; and retributive justice will not forget those who have taken the liberty to draw on the door a whimsical figure, to which their ingenuity bas given some likeness of their master.

This picture by Richter, forms part of Gu. Chamberlayne's collection : there is a Mezzotinto engraving of it by Turner.

Width, 3 feet 2 inches ? height, 2 feet 1 inch?

and never

« הקודםהמשך »