Portraits contemporains, כרך 4

כריכה קדמית
Michel Lévy frères, 1870
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

עמודים נבחרים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 415 - ... l'on a voulu considérer mes opinions philosophiques comme le résultat de mes souffrances particulières, et que l'on s'obstine à attribuer à mes circonstances matérielles ce qu'on ne doit qu'à mon entendement. Avant de mourir, je vais protester contre cette invention de la faiblesse et de la vulgarité, et prier mes lecteurs de s'attacher à détruire mes observations et mes raisonnements plutòt que d'accuser mes maladies.
עמוד 461 - Son âge échappait à l'enfance. Riante comme l'innocence , Elle avait les traits de l'Amour; Quelques mois , quelques jours encore , Dans ce cœur pur et sans détour Le sentiment allait éclore. Mais le Ciel avait au trépas Condamné ses jeunes appas. Au Ciel elle a rendu sa vie , Et doucement s'est endormie Sans murmurer contre ses lois : Ainsi le sourire s'efface; Ainsi meurt , sans laisser de trace , Le chant d'un oiseau dans les bois.
עמוד 98 - Ce ne fut là qu'un moment; mais il n'ya que des moments dans la vie des peuples comme dans celle des individus. « Nous allions retrouver l'opulence avec le repos; quant à la liberté et à la gloire, nous les avions!... Il faut, a dit un ancien, que la patrie soit non seulement heureuse, mais suffisamment glorieuse.
עמוד 109 - ... en destine une. Examinant sérieusement la chose, nous nous sommes dit qu'il n'y avait plus de Bastille à prendre, plus de trois ordres à confondre, plus de nuit du 4 août à faire, plus rien qu'une charte à exécuter avec franchise, et des ministres à renverser en vertu de cette charte.
עמוד 364 - O toi qu'appelle encor ta patrie abaissée, Dans ta tombe précoce à peine refroidi, Sombre amant de la Mort, pauvre Leopardi •, Si, pour faire une phrase un peu mieux cadencée...
עמוד 97 - Bonaparte, et une foule d'autres encore, s'avançaient ensemble. On pesait leurs mérites divers, mais aucun œil encore, si perçant qu'il pût être, ne voyait dans cette génération de héros les malheureux ou les coupables; aucun œil ne voyait celui qui allait expirer à la fleur de l'âge, atteint d'un mal inconnu, celui qui mourrait sous le poignard musulman, ou sous le feu ennemi, celui qui opprimerait la liberté, celui qui trahirait sa patrie : tous paraissaient grands, purs, heureux,...
עמוד 12 - Ses avis font ses lois, ses décrets sont ses armes. Près de ce Capitole où régnaient tant d'alarmes , Sur les pompeux débris de Bellone et de Mars, Un pontife est assis au trône des Césars ; Des prêtres fortunés foulent d'un pied tranquille Les tombeaux des Catons et la cendre d'Emile. Le trône est sur l'autel , et l'absolu pouvoir Met dans les mêmes mains le sceptre et l'encensoir.
עמוד 350 - Oui; mais j'ai mes raisons qui bornent mon sommeil. Je me vois, Ladislas, au déclin de ma vie, Et sachant que la mort l'aura bientôt ravie, Je dérobe au sommeil, image de la mort, Ce que je puis du...
עמוד 438 - L'inexorable Tyrannie Parcourt le docile univers; Ce monstre, sous des noms divers, Écrase l'Europe asservie : Et vous, peuple injuste et mutin, Sans pape, sans rois, et sans reines, Vous danseriez, au bruit des chaînes Qui pèsent sur le genre humain ! Et vous, d'un si bel équilibre • Dérangeant le plan régulier, Vous auriez le front d'être libre A la barbe du monde entier ! L'Europe demande vengeance; Armez-vous, héros d'Albion.
עמוד 236 - ... de la nature, et qu'il entre dans l'impression qui en résulte quelque chose de l'impression que l'on éprouve à contempler le cours d'un fleuve, l'aspect d'une montagne, une masse pittoresque de rochers, une vieille foré't; car le génie inculte de l'homme est aussi un des phénomènes, un des produits de la nature (1).

מידע ביבליוגרפי