Œuvres complettes de M. de Belloy, כרך 6

כריכה קדמית
 

מה אומרים אנשים - כתיבת ביקורת

לא מצאנו ביקורות במקומות הרגילים

מהדורות אחרות - הצג הכל

מונחים וביטויים נפוצים

קטעים בולטים

עמוד 175 - PAULINE Je l'ai vu cette nuit, ce malheureux Sévère, La vengeance à la main, l'œil ardent de colère...
עמוד 182 - Oui, je l'aimais, Seigneur: et j'ai dû vous le taire, Quand j'ai craint pour vous deux cet aveu trop sincère. Allié de mon Roi, fils des braves Coucys, Digne en tout de ma main et du sang des Vergys, Ce Héros me fut cher dès l'âge le plus tendre, [. . .] J'ai combattu, deux ans, cette invincible flâme, Ce sentiment, la vie et...
עמוד 186 - J'ai honte de n'oser promettre davantage; De ma sincérité cette crainte est le gage. (Avec fermeté.) Seigneur , ne gardons rien qui puisse entretenir La dangereuse erreur d'un fatal souvenir. Monlac va vous jurer qu'il n'a pu me remettre Le don cher et cruel qu'annonce cette lettre. . , Surtout à mes regarde...
עמוד 114 - Etre encor son égide au milieu des combats ; Et, de vos grands succès m'offrant toujours l'hommage, Quand l'amour vous viendra retracer mon image, Alors de vos vertus me croyant le témoin, Pour les accroître encor prenez un nouveau soin. C'est ainsi qu'éloignant l'ombre même du crime, Notre amour deviendroit un sentiment sublime, Et que, malgré l'hymen, le devoir et le sort, Nous pourrions à jamais nous aimer sans remord. COUCY, à part. Où suis-je?...
עמוד 94 - L'homme chérit toujours le bienfaiteur des hommes. GABRIELLE, O\'CC douleur. Quoi! l'Asie en Raoul vante son bienfaiteur, En lui mon souverain voit son libérateur, Par-tout où le destin nous donna la victoire Son nom est le premier qu'ait prononcé la gloire; Et quand tout l'univers adore tes vertus, Seule on m'a condamnée à ne t'adorer plus, Moi , que chérit ton cœur, qui t'aimai la première...
עמוד 29 - ... je suis parvenu à le conduire au point où on va le voir. En général, j'ai remarqué que les larmes commençaient à couler dès que Gabrielle parle à ce cœur, qu'elle ne voit plus. Si quelques personnes, plus vivement frappées de l'horreur du moment où elle découvre le vase...
עמוד 88 - Monlac est sorti. ) Dieu! la voici ! Monlac n'a pu la prévenir. Elle marche à pas lents vers cette voûte obscure. Je vois ses traits divins, l'honneur de la nature. Non, jamais sa beauté, dans sa brillante fleur, N'eut cet appas touchant de la tendre langueur Qu'un chagrin que je cause imprime à tous ses charmes' Mon cœur est plein de feux, mes yeux trempés de larmes...
עמוד 67 - S'il t'est cher, est-ce un objet d'horreur? « Quitte un vain préjugé. Que le cœur de ton maître. « A la tombe ravi, te doive un nouvel être. « Une amante, un ami, l'occupoient tour-à-tour; « Je charge l'amitié de le rendre à l'amour : « Ton cœur, où je vivrai, doit au mien ce service.
עמוד 52 - L'excès de votre amour, dont je suis attendrie, A fait de vos douleurs le poison de ma vie; Eh! quel tourment affreux pour le plus tendre cœur D'affliger un ami dont il veut le bonheur! Faut-il qu'à mon destin vous attachiez le vôtre, Quand le ciel va bientôt séparer l'un et l'autre?
עמוד 65 - Philippe, le premier sur la breche élancé, De nombreux ennemis par-tout se vit pressé; Raoul accompagnoit sa superbe imprudence; Dans les rangs enfoncés tous deux brisent leur lance ; Soudain un musulman, plus terrible et plus fort, Porte au roi désarmé l'inévitable mort: Raoul, à qui Philippe a tout ravi peut-être, Se jette sur le coup, le reçoit pour son maître , S'applaudit en mourant que sa constante foi Rende à la France encor la victoire et son roi. GABRIELLE, à part avec force....

מידע ביבליוגרפי