תמונות בעמוד
PDF
ePub

1 1 yeou-jin, comme un homme, semblable à un homme. En mandchou : niyalma i adali.

s encore,

U-20

ffit yeou, encore. 'ff PT. 'Ź " 'yeou - Phing il pratique encore, 5tao les principes, les règles de conduite, 3 kou4tchi des anciens.

Bret yeou-wer, pas encore. Bet yeou-wei-ting, il n'est pas encore fixé.

fret yeou-hou, de même que. ' 7 Ž ene *3 * *'Ź " " PJ " t "seu-Ptchi (si) vous, Ptchi particule relative, 5i aussi, stchou traitez, Hoeï (nom d'homme), 6yeou-thou de même que, comme, engou-'tchi je (tchi particule relative), 10tchou ai traité, 11 Li (nom d'homme), 12 kho18ye c'est permis.

CLEF CI.

# yong pour LJ i, après £ tso, suffire. ' I ' ' * W E * 'wang le roi, ?yeou encore, 3t80-4yong est capable de, 5weï faire, 6chen le bien (de gouverner avec humanité). Mengtseu, chap. Kong-sun-tch'eou, part. II, § 12.

yong pour J i, par là. JI LA Ž 7 # 'F 'yong par là, 2 kien on voit (que), 3lou le prince de Lon, 4tchi particule relative, 5 pou-Ctchao n'était pas allé présenter ses hommages, iyu-Stcheou à la cour, à l'empereur des Tcheou.

Eyong-chang pour ) ichang, étant supérieur. NIE { T Ž SP 'yong-ochang quand les supérieurs, 3king respectent, 4hia les inférieurs, "wei-stchi on appelle cela (cela s'appelle), itsun respecter, shien les sages.

T yong-hia pour Ti- hia, étant inférieur. ' !!!

T

I Ź

'yong-hia quand les inférieurs, 3 king respectent, chang les supérieurs, sweï-6tchi on appelle cela (cela s'appelle), koueï honorer, skoueï les hommes honorables. Meng-tseu, chap. Wan-tchang, part. II, § 3.

yong-chi pour chi-i, pour cette raison. Kouwoen-p'ing-tchou, liv. II, fol. 12.

CLEF CII.

mme.

1 yeou, comme. I l comme de retourner la main.

Eyeou-fan-cheou (c'est facile)

Pou heou, après, depuis, avec un ou plusieurs mots insérés entre yeou et heou. yeou - ?pe - 3chi - 4tchi - 5heou après cent générations. Le mot tchi

Ź qu'on place avant sheou (après), est une particule insignifiante.

yeou, encore. ' E E capable, 3weï de faire, "chen le bien.

* 'yeou-2tso il est encore

yeou, venir de, dépendre de. 'E E 2 weï*jin pratiquer l'humanité, 3yeou-4ki dépend de nous. Lun-yu, chapitre Yen-youen, § 1.

- tik yeou kou, avec un ou plusieurs mots insérés entre ces deux mots : en raison de.

en raison de ce sens, de cette idée, par suite de cette idée.

ou-weï, pas encore.

' - 'S) * 'yeou 21-3laï, avec un ou plusieurs mots insérés entre 'yeou et ?i-Blaï, depuis, jusqu'à présent. '

lycou depuis, 3wen Wen-wang, 4wou et

Wou-wang, -tcheou de la dynastie des Tcheou, 5j-Klai jusqu'à présent,'t I A thsi sept, $pe cent, 'soui années, 'yeou-10yu et plus (se sont écoulées).

CLEF CIX.

5

0 2khan, avec un ou plusieurs mots insérés entre tso et 2khan, terme de grammaire : être pris pour, avoir le sens de : 'itt }'

' 'thseu ce, Itseu caractère, Ptch'in (vulgo ministre), #ts05khan est pris pour, a le sens de, du, 6tseu caractère, ?jin employer quelqu'un, lui donner une charge (ici, la charge de ministre).

- tang khan, avec un ou plusieurs mots insérés entre tang et khan, correspondre à, être équivalent à (terme de grammaire). ' = E Ť + Sent les deux, 3tseu caractères, aweï, 4tang ikhan équivalent, 6tseu au caractère, 5jin reconnaître.

pi, à la fin d'une phrase, signifie ayant fini de, et (cela) étant fini. JE '= '

F T Chun (l'empereur) Chun, spi ayant fini de, ?fo porter le deuil, 3 Yao de Yao, isan-5nien pendant trois ans.

'= ' Ź ple E sang le deuil, 3tchi de, 'san-:nien trois ans, 5 pi étant fini. Meng-tseu, chap. Wan-tchang.

[ocr errors]

siāng, au premier ton. ti siang-jo, semblable. En mandchou : adali. to siãng, à la fin d'une phrase, même sens. ' 'I'

i lui, il, -siang ressemblait, 'kin-ayu à l'or et au jade. En mandchou : son corps était beau comme l'or et le jade.

sens

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

non respondebat (les coups de pilons ne correspondaient pas, c'est-à-dire : ne resonnaient pas en mesure).

A siúng, au troisième ton, aider, regarder. Ř liang-siáng, un excellent ministre. t til nouï-siang, un eunuque.

pi-siúng, regarder l'extérieur, la surface. En mandchou : oilorgi touwara.

fo-siúng, les signes (caractéristiques) du Bouddha.

CLEF CXX.

tchong - 2chi - 3tchi - 4kien, synonyme de siu-yu, pendant un moment, pendant un instant. Mot à mot: dans le temps (nécessaire pour) finir un repas. En mandchou: dcheme wadsire sidende. Lun-yu, chap. Li-jin, § 4.

CLEF CXXV.

khao, examiner. #t fs ķweï-yeou-so-khao (expression familière aux commentateurs et aux historiens). Littéralement: (à ce sujet) il n'y a pas encore eu (rien qu'on ait examiné, c'est un fait qu'on n'a pas encore examiné, c'est-à-dire : qui n'est pas encore établi, prouvé, démontré.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]

bi hti fo-weï s'il n'agit pas, shou-4tching comment réussira-t-il ?

CLEF CXXXII.

- itseu-waï, avec un ou plusieurs mots insérés entre Itseu et 2wai, en dehors de. Habe A tseu-thsiang-waï, en dehors du mur.

[ocr errors]
[ocr errors]

- Altseu waï, avec un ou plusieurs mots intercalés entre tseu et waï, à l'exception de.' Itseu-hwaï à l'exception, 4tchi du, 3ki Li-ki, -taï de Taï (commenté par Taï, aucun ouvrage n'en a parlé).

B - * \tsen 21-3lai, avec un ou plusieurs mots intercalés entre 'tsen et 2i-slai, depuis, jusqu'à présent.' X '

E k itseu depuis que, ’yeou il y a eu, sseng-min le peuple vivant, 5,-laï jusqu'à présent, c'est-à-dire : depuis que le peuple est né.

tseu-yong, littéralement: se servir de soi-même, c'està-dire : agir suivant son caprice. En mandchou : tchikhai yaboume. Kou-wen-youen-kien, liv. I, fol. 10.

yo, prendre ses aises.

B ) hi-tsen (quo ex, pour ex quo loco ?) d'où est-il venu? En mandchou : aibitchi dchikhe.

CLEF CXXXIII.
Itchi, sommet, le comble de. '

E I 'F
Ź'# +1weï être, 4fou le père, -thien-tseu de l'empereur,

« הקודםהמשך »