תמונות בעמוד
PDF
ePub

im

Twou-aning il vaut mieux, 3 kouo pas-
ser les bornes, 'yu dans, 5aï-tong la douleur (s'abandonner avec
excès à la douleur).

CLEF LXXXI.

Il pi (vulgo comparer) a plusieurs acceptions remarquables.
I F pi-hou, chaque maison. En mandchou : bao aname. H

pi-liu, tous les villages. En mandchou : falga tome.

I pi, au troisième ton. H i th, pi-khi-fan-ye,
quand il fut revenu.

Il ne pi-soui, depuis ces dernières années. En mandchou :
ere oudou aniya tchi ebsi.

It pi, à cause, synonyme de te wei, à cause. It

youen je désire, 2pi à cause, 388e-
Ache de ceux qui sont morts (de nos aïeux), 5; en une fois, 6si-
itchi laver cela (cet affront). Meng-tseu, chap. I, part. 1, $ 5.

CLEF LXXXV.

mo-teh'i, mot à mot : (jusqu'à) ne pas avoir de dents,
c'est-à-dire : jusqu'à la vieillesse la plus avancée. Lun-yu, cha-
pitre Hien-wen, § 10.

CLEF LXXXVI.

yen, particule interrogative qu’on place tantôt au com-
mencement, tantôt à la fin de la phrase.';

TABLE DES IDIOTISMES. – CLE yen--yong pourquoi se servir, itao d'un couteau, 3nicou de beuf (propre à tuer un bæuf) ?

' 'p hotel t yen comment, ingou - pou - 3tchoui je n'aurai pas peur (comment n'aurai-je pas peur)? Meng-tseu, chapitre Kong-sun-tch'eou.

yen, particule finale. 'life Fit 'kou c'est pourquoi, tching on l'appelle, 3long dragon, 4yen particule finale.

yen a aussi le sens de qui? '101' E 'F , tchong2 ni Confucius, syen (sous) qui, thio a-t-il étudié? Glose chinoise : à quo magistro didicit ? quonam magistro usus est ?

Fyen, où ? à la question quo. ' 5 ) khi2tseu ses fils, syen où, 4wang iront-ils ? Ejus filii quo ibunt? yen, où, à la question ubi? '

'F W h y If lou (si dans) le royaume de Lou, ?wou il n'y avait pas, 3 kiun-itseu-stche des sages, yen où, 6sse cet homme, 8thsiu aurait-il pris, 9sse cela ? Glose : 9sse cela désigne la vertu Chante). Où aurait-il pris des exemples de vertu pour devenir lui-même un sage (skinn-4tseu)? Lun-yu, ch. Kong-ye-tchang, $ 2.

yen - eul, finale insignifiante. 'til I 'm 'kou c'est pour cela que, ?yen (l'historien officiel) a dit : 3koueï qu'elle s'en était retournée, 4yen-5eul finales insignifiantes. En mandchou : touttou bederekhe sekhe.

yen-yong, à quoi bon? '"

'yen-Pyong å quoi bon, 3ning un homme qui a de la faconde ? Lun-yu, chapitre Kong-ye, ş 4. F y en - eul, finale insignifiante. ' * ' \ 5 I F shou est-ce que, 'joù vous, ?te avez trouvé, sjin des hommes (vertueux) ? yen-5eul finales insignifiantes.

yen-neng est synonyme de DJ ho-neng, com. ment peut-il (Kia-p’ao).

fille wou (ne pas avoir, non, rien), s'emploie quelquefois comme expression prohibitive.' + 'kiun prince, *wou-Syeou ne blâmez pas, n'accusez pas (le peuple), ne rejetez pas la faute sur le peuple, 4yen particule finale. Meng-tseu, chapitre I, part. 2.

THE 13 wou-nai, peut-être que. ' * 747 'PJ 'wounai peut-être que, spou-4kho cela ne doit pas se faire. En mandchou : aintchi odchorakó.

Dans le chapitre Yong-ye du Lun-yu, § 1, l'interprète mandchou rend HE* 75 'wou-2naï shou par : n'est-ce pas?

wou-?naï-3 kien-4hou: dchatcbi kemoungge akón, n'est-ce pas être modéré à l'excès, c'est-à-dire : n'est-ce pas trop s'occuper des choses de peu d'importance ? James Legge rend le mot kien par to mind small matters.

the fu wou-ho, synonyme de t wei-to-chi il n'y a pas longtemps (Kia-p’ao).

SHTE {DJ 'kiu-?wou-sho, après un court séjour, après y être resté peu de temps. (Tch’ang-tch’un-si-yeou-ki, fol. 1.)

There wou-ning, synonyme de renning, il vaut mieux. 1. B

TX wou--ning il vaut mieux (que), 3tse ce, hius-kong prince de Hiu, Sfeou recouvre, khi-888e-'tsi son royaume (mot à mot : ses autels du génie de la terre et du génie des céréales). Kou-wen youen-kien, liv. I, fol. 6.

The wou-yong, synonyme de the wou-chang, cela n'a pas d'inconvénient, ou de To Wt pou-fang, il n'y a pas d'obstacle. (Kou-wen-youen-kien, liv. I, fol. 2.)

OU - 30 (suivant la glose chinoise) synonyme de the pit wou-i-kien, il n'a pas une seule chose, il n'a rien. How T HE EFT nl po-hio il a largement étudié, seul et cependant, 4wou--so il n'a rien, tch'ing-iming (pour) se faire un nom.

1. bifr wou-so, non habere quem, quid. Te FF wou il n'avait pas, so (une personne) vers qui, koueï il pût aller, c'està-dire dont il pût implorer l'appui ou le secours. Lun-yu, chapitre Hiang-thang, $ 15.

TIE I wou-so, synonyme de 7 pou-neng, il ne peut (suivant la glose chinoise). Lun-yu, chap. Kong-ye, $ 6. Coufucius dit: Yeou, en fait de courage, l'emporte sur moi, mais le

wou-280 il ne peut, il ne sait pas, 3thsin prendre, 'thsaï (pour thsai ), une décision.

THE Er wou-80, synonyme de 7 PJ ) pou-kho-i, même sens que plus haut. „ S'il écoute les paroles des magistrats,“

Iwou-280 (glose: pou-kho-i il ne pourra), 3tchi saisir, 5tchin les sujets, it'ao qui s'enfuient, qui se sont enfuis, bye particule finale. Tso-tch'ouen.

FE. E To wou-80-pou. 'HA FEFFT T A 'yu dans, ?ngou-3 yen mes paroles, 4wou il n'y a rien, 5o dont, 6pou-youe il ne se réjouisse. Lun-yu, chap. Sien-thsin, $ 3.

1. wou-ji, pas un jour, en moins d'un jour. 'plo 11

Sang (le royaume) périra, ?wou-8ji en moins d'un jour. Meng-tseu, chap. Li-leou, part. I, § 1.

[ocr errors]

fur. H - U wou-jo --- ho, avec insertion d'un ou plusieurs mots entre ?jo et 3ho. Il y en a neuf dans l'exemple suivant :

HEB V ŹMIE *# *"#" "? (Tch’un-thsieou, chin.-mandchou, liv. 46, fol. 38): 'wou12ho je n'ai pas quoi, je ne sais que faire, ajo à l'égard de, etcho des subordonnés, stchi des, 3tchou - 4heou princes feudataires, 11tche lesquels (subordonnés), jo se sont déshonorés, 8ísaï en étant chez, 'kou a -10kiun le prince de peu de vertu, c'est-à-dire : qui m'ont fait l'honneur de venir me voir (Cf. p. 283, lin. 1).

Ici 'wou-230-11ho signifie je ne sais comment leur donner la sécurité nécessaire (dans ma ville qui est maintenant infestée de brigands et de voleurs).

Par excès d'humilité, les Chinois disent : déshonorez vous en venant, au lieu de : faites-moi l'honneur de venir me voir ;

jo-hoan-ta vous vous êtes déshonoré en me répondant, pour : vous m'avez fait l'honneur de me répondre.

wou-mo, ne pas refuser (de faire une chose). Lun-yu, chap. Li-jin, ş 10.

[ocr errors]

I wou-ti, ne pas s'obstiner (à faire une chose). Ibidem.

CLEF LXXXVII.

au premier ton (wei) et au troisième ton (wéi). Voyez la monographie de ce caractère (pages 109, 113 et 119).

CLEF LXXXIX. neul, vous. 'JE F F *4P "feï (ce n'est) pas, 380 une chose que, Atchi vous sachiez, c'est ce que vous ne savez pas.

Elaeul est quelquefois une particule restrictive, signifiant seulement, ne que. 'HE HEA T 'khiong pauper, atsien vilis, 3jin homo (sum), 4eul solummodo, je ne suis qu'un homme pauvre et de basse condition (Rémusat).

Mh eul, synonyme de 'sjen, terminaison de l'adverbe. Fila 80-eul, subitement, tout à coup. En mandchou : gaikhari.

CLEF XCIV. 19 yeon, comme. ' 'Fi off the 'chi-?yu il me regarde, 'yeou comme, fou un père. Lun-yu, chap. Sien-thsin.

« הקודםהמשך »