תמונות בעמוד
PDF
ePub

TABLE DES PARTICULES

QUI SERVENT A FORMER

DES IDIOTISMES

OU

EXPRESSIONS PARTICULIÈRES AU KOU-WEN

(STYLE ANCIEN).

Cette partie est extraite des livres classiques et canoniques et de plusieurs recueils de morceaux de style antique. On trouve dans l'Encyclopédie Kia- pno-tsiouen - chou # 4 , Collection complète de joyaux domestiques “, environ trois cents formules initiales et médiales, qui échappent aux règles de la grammaire et sont de véritables idiotismes. Le P. Hyacinthe Bitchourine en a inséré un assez grand nombre dans sa grammaire russe de la langue chinoise, mais il a supprimé les exemples qui étaient nécessaires pour les expliquer. J'en ai adopté environ quatre-vingts, suivies de citations classiques ; j'ai laissé les autres qui n'offraient ni intérêt ni difficulté.

J'ai admis dans cette table quelques expressions difficiles, étrangères aux idiotismes, dont les grammaires ni les dictionnaires ne donnent pas le sens.

J'ai ajouté aussi les prépositions les plus usitées avec leurs principales significations. Il est vrai que ces additions n'ont aucun rapport avec les règles de position ; mais dans les exemples où elles figurent, on trouvera souvent des principes de gram maire et des procédés de construction et d'analyse qui peuvent offrir un utile secours pour l'intelligence du style ancien. J'engage les jeunes gens qui cultivent le chinois, à étudier avec le plus grand soin les passages où se rencontrent les prépositions et les idiotismes. Ces phrases, jointes à toutes celles de la Nouvelle Syntaxe de la langue chinoise, et aux fables et apologues que j'explique constamment mot à mot, et qu'à l'aide des chiffres on peut suivre seul et sans guide, tiennent lieu, pour ainsi dire, d'un enseignement oral dont peu de personnes peuvent profiter en France, et que ne sauraient donner les maîtres chinois, appelés Sien-seng, qui n'ont aucune idée de la grammaire.

Comme les divers dictionnaires donnent souvent au même caractère une prononciation différente, j'ai cru devoir classer, par ordre de clefs ou de radicaux, les mots simples et les expressions polysyllabiques dont se compose la table qui suit.

CLEF I.

Eching, en haut, dessus, sur, suprême. Ce caractère change
de valeur en changeant de position.

chang - ti, le su-
prême seigneur du ciel, suivant les Chinois ; les protestants em-
ploient cette expression pour dire Dieu ; les catholiques écrivent

thien-tchou, le maître du ciel.

thien-chang, au haut du ciel, au ciel.

DIL E tchouen - ching, sur le bord d'un fleuve. (Lun-yu,
chap. Tseu-han.)

Au deuxième ton,
thien, monter au ciel.

chàng signifie monter. E

chàng-

hiú signifie au bas, inférieur. Dans le premier cas, il se
place après un substantif ou à la fin d'une phrase : "kult

"Tt111 'thsou au commencement, 2tchou' il
bâtit, 3chi une maison, 7hia au bas, Gchan de la montagne, 4pe-5ho
de la cigogne blanche.

T hiá signifie aussi après et se place comme le précédent.

Fill Ž T shiú au bas, chi de, c'est - à - dire
aprės, 'sou plusieurs, "thsien milliers, 3tsaï d'années.

T hii, signifiant inférieur, se place avant un substantif ou
après un verbe , s'il en est le régime direct. T til hiu-tsie in-
feriores partes (corporis), i. e. clunes. , T hoeü-hiú faire du
bien aux inférieurs, au peuple.

Au deuxième ton, il signifie descendre. T h -ma, descendre de cheval.

E Tching-hià. 7 til E T pou- siang - chang-hià. Littéralement : ils ne montaient ni ne descendaient réciproquement, c'est-à-dire : ils n'étaient ni supérieurs ni inférieurs, les uns aux autres, c'est-à-dire c'étaient des hommes ordinaires.

7 pou, non, ne pas. '

7 7 '#'pou-?ki ne pas avoir faim, 3 pou-than ne pas avoir froid. 7 pou s'emploie aussi comme particule prohibitive. 'EK

ou-kieou ne blâmez pas, iki-?wang les choses passées.

7 h pou-i pour po ki-pou n'est-ce pas ? (Kia-p'no.)

7 pou-jo, pas comme, c'est-à-dire (cela) ne vaut pas. H 7 \ 'tchi le doigt, pou->jo ne vaut pas, 'jin l'homme (entier).

Quand 7 pou-jo (non sicut) est suivi d'un verbe, on le traduit en français par il vaut mieux, comme dans cette phrase de Meng-tseu : 'HiLi See

' 'yu avec, ?chao peu de personnes, slo se réjouir, *yo de la musique, 5pou-kjo n'est pas comme, 'yu avec, stchong beaucoup de personnes, c'est-à-dire : il vaut mieux jouir de la musique avec beaucoup de monde qu'avec un petit nombre.

[ocr errors]

sens

7 hil pou-jou, non sicut, a le même sens que 71 pou-jo. '7 hp } 'pou-?jou il vaut mieux, 3ching profiter de, chi de l'état des choses, de l'occasion.

T HE pou-ning-wei, pour 7 Joki itt pou-tojou-thseu, non-seulement comme cela (Kia-p'ao-tsiouen-tsi).

7 pou-te, suivi d'un verbe, est synonyme de To PJ IJ pou-kho-i, non potest. "ky 7 H A 'jou

« הקודםהמשך »